Sentez-vous plus tard

Posted: May 6, 2020 in Devocional - Não Sou Um Fã

Me voilà bien malheureux! Qui va me libérer de ce corps qui me conduit vers la mort? Remercions Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Ainsi, avec mon intelligence, j’accepte la loi de Dieu, mais avec ma faiblesse, j’obéis à la loi du péché. Romains 7:24-25

Vous trouvez-vous déjà aux prises avec des choses que vous pensiez avoir laissées pour compte il y a longtemps? Quand j’étais au lycée, je me souviens d’être en route pour aller chercher une fille pour un rendez-vous. Comme vous pouvez vous y attendre, j’ai dû marcher dans sa cour avant. Comme vous ne pouvez pas vous y attendre, c’était aminefield de doggie-doo. Et étant nerveux à propos de la date, bien sûr, je ne regardais pas où mes grands pieds ont atterri.

Son mon a répondu à la porte, sourit poliment, et m’a invité à entrer. Comme je me suis assis sur le canapé à côté de ma date, j’ai remarqué un certain arôme désagréable. Je n’avais aucune idée de sa source. J’ai reniflé mon rendez-vous, ce qui, rétrospectivement, n’était pas un bon coup pour une nouvelle relation. Je me suis penché vers ses parents, ce n’était pas eux non plus. la source de l’odeur était moi. J’étais à zéro ! J’ai regardé mon Doc Martens et j’ai réalisé que j’y étais vraiment intervenu cette fois. Non seulement cela, mais je l’avais suivi à travers l’entrée, à travers le tapis, et dans la salle familiale. Soudain, je ne respirais pas bien.

Certains d’entre nous ont cru à tort qu’une fois que nous sommes devenus chrétiens, la vie serait exempte de complications, de navigation en douceur, d’un voyage rose sans éclats ni épines en cours de route. Pas d’essais ou de difficultés. Pas de péchés, pas de luttes. Pas de chien-doo. Mais même l’apôtre Paul a découvert que suivre Jésus ne fonctionne tout simplement pas de cette façon: “Ainsi, je découvre cette loi: quand je veux faire le bien, c’est le mal qui se présente à moi.“(Rom 7:21). Il a décrit une nature de péché qui a continué à faire la guerre, faisant même de lui un prisonnier. Paul a conclu avec cette auto-évaluation: “Me voilà bien malheureux!” (v.24).

C’est difficile à comprendre parce que nous savons que nos péchés sont pardonnés, mais nous avons encore les vieux désirs, les vieilles habitudes. Et c’est le défi pour beaucoup d’entre nous. Le problème est que nous avons essayé de suivre Jésus sans laisser quelque chose derrière nous.

Refuser aujourd’hui

Quelles sont les habitudes, les désirs et les péchés qui s’accrochent encore à vous? Quelles choses dans votre vie auraient dû être détruites il ya longtemps, mais est toujours en train de venir le long de la balade? Peut-être que vous seriez assez honnête pour les écrire, avec la date d’aujourd’hui, et les remettre à nouveau à la seigneurie de Jésus. Mémoriser les Romains 7:25.

Comments are closed.